L’Huile d’olive de Puente Genil est considérée, depuis plus de 100 ans, comme une des meilleures huiles d’olive au monde. Dans diverses publications du journal ABC, au début de l’année 1936, un fait unique est repris, sans précédent dans l’histoire de l’Espagne. Le 15 octobre 1935, l’Association Nationale des Oléiculteurs d’Espagne, réunie en assemblée générale, lui octroyait le titre spécial de OPTIMI OLEI EMPORIUM (prix de la meilleure huile).

Nous allons vous résumer ces publications qui parlent d’elles-mêmes. Un des gros titres mentionnait:

Grâce à sa confection d’huiles fines, récompensées pendant près de cinquante années consécutives des plus hautes distinctions au cours des Expositions Régionales se déroulant à Cordoue, Puente Genil a reçu le plus grand hommage rendu jusqu’à présent par l’Association Nationale des Oléiculteurs d’Espagne.

Journal ABC de Madrid du 14 janvier 1936

Vous pouvez consulter l’article original ici.

Entrega del Premio Optimi Olei Emporium - Foto de ABC de 1936

Le journaliste soulignait que « le plus grand éloge de quelques dizaines d’oléiculteurs continue d’illustrer la reproduction du texte du titre, SPÉCIALE et UNIQUE, accordé à l’huile d’olive de Puente Genil par l’Association Nationale des Oléiculteurs d’Espagne, la plus haute autorité en la matière ». Les rumeurs de l’époque disaient que Puente Genil a reçu cette récompense pour qu’ils ne se présentent plus à d’autres concours, puisqu’ils les gagnaient toujours.

L’huile d’olive de Puente Genil en difficulté…

Déjà à cette époque, le secteur de l’huile d’olive subissait les mêmes problèmes qu’aujourd’hui. L’Espagne est le plus gros producteur d’huile d’olive du monde. Cet excès de production n’est pas convenablement géré, ce qui fait que de grandes productions d’huiles d’olive excellentes sont exportées dans des pays comme l’Italie à très bas prix, pour ensuite y être mises en bouteille. Cette tendance s’est aggravée avec les directives européennes, qui n’obligent pas l’étiquetage de ces produits avec le « Made in Spain », mais avec le nouveau « Fabriqué en Europe ». Ainsi, l’Espagne perd sa position de berceau mondial de l’huile d’olive.

Ce problème devenait plus grave à Puente Genil. Dans un article du journal ABC de Séville datant de 1967, il était précisé que l’huile d’olive de Puente Genil constituait 13 % de la production nationale. À l’époque, les productions appartenaient à des coopératives comme celle de Notre-Dame des Abandonnés, les Oliveraies de Puente Genil ou encore les moulins du village d’El Palomar.

Notre petite contribution

Chez Mi Oliva Gourmet, nous croyons que la solution à ce problème serait la mise en valeur. Si l’huile d’olive de Puente Genil est une des meilleures du monde de par sa tradition, son goût et son intensité uniques, l’amour du métier d’oléiculteur éprouvé par les travailleurs de Puente Genil, il faut mettre tout ça en avant. C’est notre mission depuis que nous sommes nés. Nous voulons apprendre au monde que l’huile de Puente Genil est au plus haut niveau mondial en sélectionnant la meilleure des meilleures huiles et en l’emportant toujours de l’oliveraie jusqu’à la table. Il n’y a pas d’intermédiaire. Du moulin à huile jusqu’à la maison de ceux qui savent apprécier le goût authentique de ce produit en or.

Nous ne pouvions pas terminer cet article sans vous remercier pour vos commentaires, en particulier ceux que vous laissez pour chacun des produits que vous avez essayé. C’est la meilleure promotion, pour le monde entier, de la valeur de notre huile, de notre terre. Merci!

 

Descárgate GRATIS este recetario tan especial!

Solo tienes que entrar en el Club Mi Oliva Gourmet, el club de los amantes del Aceite de Oliva Virgen Extra y

PODRÁS CONSEGUIR ESTE LIBRO DE RECETAS TAN ESPECIAL!

Enviando...